Expliquer le jeu de rôle aux autres

Expliquer le jeu de rôle aux autres

Télécharger l'article au format PDF

Comment expliquer le jeu de rôle ?

Quand on est rôliste, on est parfois désemparé face à ceux qui ne connaissent pas cette activité. Ou pire, on est parfois confronté à des personnes qui ont une vision biaisée voir outrageuse de notre passion. Encore l’an dernier (2017), j’ai eu quelques échos assez négatifs, 3 à vrai dire. Comme si l’émission “Bas les masques” à l’encontre des jeux de rôles d’octobre 1995 résonnait encore. Ou alors c’est un trauma de vieux rôliste. Mais soyons honnête, quelques cas par an (au sein d’une association, ça augmente les probabilités), la situation n’est pas si mal ! Ces quelques mots ne sont pas là pour faire la morale ou défendre une cause. Mais juste pour expliquer le jeu de rôle, notre loisir, y compris à des personnes avec une image biaisée de notre passion.

Le jeu de rôle c’est quoi ?

Voici différentes définitions passe-partout à utiliser face aux méchants nantis pas beaux (bon en vrai … débizous) :

  • C’est comme un jeu de société sur lequel on ajoute du jeu d’acteur. Un des joueurs sert d’arbitre, comme un metteur en scène.
  • Ça revient à jouer aux cow-boys et aux indiens autour d’une table avec des règles et un metteur en scène.
  • C’est du théâtre, mais autour d’une table et avec des règles.
  • Comme un Cluedo, mais chaque joueur joue le rôle de son personnage.
  • C’est comme se raconter des histoires entre potes, mais on peut agir dedans.
  • Cas perso, dans ma jeunesse avec mes cousins, on jouait aux aventures (pas si loin du cow-boys et indiens).
  • Imagines on joue aux aventures comme dans le Seigneur des anneaux mais on est autour d’une table et y’a des règles de jeu.

Finalement c’est des potes assis autour d’une table avec un Meneur qui raconte une histoire sur laquelle les autres Joueurs interagissent.expliquer le jeu de rôleSi à cette étape, votre interlocuteur écoute toujours, donnons lui quelques cas concret !

“Imagines dans le film Star Wars quand Han Solo est abordé par Luke et Obiwan. Imagines que ces 3 là soient des joueurs autour d’une table. Qui empêche le joueur de Han Solo de dire aux 2 autres d’augmenter le prix. Mais après rien n’empêche celui qui joueur Obiwan d’user de la Force pour persuader Han Solo.”

“Hey MJ, pendant que les joueurs s’engueulent sur l’avenir de l’anneau, je me lève et je dis que j’irais au Mordor”. Les autres joueurs s’arrêtent, l’un d’eux, un certain Aragorn, jure sur son honneur de t’accompagner, d’autres joueurs te suivent.

Dans le même univers, on peut imaginer que le joueur jouant le nain dise au joueur jouant l’elfe : “Ça compte quant même que pour un !” (parce que à mon avis, le joueur qui joue l’elfe a de la chance aux dés).

Dans “Stranger Things” les gamins jouent à Donjon et Dragon, un jeu de rôle iconique.

Finalement une vidéo est un très bon exemple.

Une particularité propre du jeu de rôle ?

Comme c’est autour d’une table et avec des règles, un élément essentiel qu’on trouve très souvent est l’aléatoire. Car qui dit règles dit souvent jet de dés. Très peu de jeux de rôle dérobent à la règle (coucou Ambre). Quand vous décidez d’une action comme une attaque, il faut un jet de dé pour savoir si vous réussissez ou non. Chose que l’on peux constater dans la vidéo précédente. C’est aussi un piment intéressant lors d’une partie. Quand vous dites au Meneur que vous allez vous faufilez pour incendier le chariot du potentiel charlatan pendant une de ces présentations, une très bonne façon de gérer ça est le jet de dés. Bien entendu la majorité des jeux de rôles s’adapte à la réalité, si vous jouez un barbare dans le style Conan, vous aurez des bonus pour les jets de dés d’attaque mais pas forcément pour les jets d’actions sociables.

Il reste aussi la notion de jeu d’acteur, plus ou moins forte selon les groupes. Certains joueurs dans un groupe peuvent être plus ou moins “RP” (pour Roleplay). La vidéo au-dessus donne une bonne idée de cet aspect.

Ce qui n’est pas du jeu de rôle mais qui y ressemble

Il y a par exemple les soirées enquêtes (un Cluedo où chacun joue son rôle, déguisement fortement conseillé), les Grandeur Natures (imaginez 50 personnes jouant une bataille, déguisé avec des armes factices, quelques règles, beaucoup de monde et c’est parti, mais ça reste une définition très simpliste de ce milieu), les jeux vidéo de type RPG (les mécaniques de montée de niveau par exemple sont très liés au jeu de rôle).

Pour finir

Le jeu de rôle est une activité de groupe, avec un supplément de confiance. On est là pour passer un bon moment entre potes sur l’imaginaire de tous. C’est probablement une des meilleures notions de partage que j’ai connu dans ma vie, à vous d’intégrer cette notion 😉 .

Débizous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Facebook
Facebook